Il faudra repartir

Il faudra repartir, même si les étapes sont belles…


1 commentaire

Japon, Okayama : Kibiji à vélo

Okayama, 10 – 13 août 2014.

Pour la première journée à Okayama [岡山市], nous sommes partis faire une grande promenade à vélo dans la région de Kibiji. Tout d’abord, il faut rejoindre en train la gare de Bizen-Ichinomiya. Puis, après avoir récupéré les vélos de locations (de vieux clous, pas tape-à-l’oeil mais fonctionnels), prendre la direction de Soja [総社市], à une quinzaine de kilomètres de là. Le temps est prometteur, grand ciel bleu depuis le matin – et pourtant, dès la première demi-heure, au sanctuaire Kibitsu [吉備津神社], c’est une belle averse qui nous ralentit un peu… Mais nous laisse amplement le temps de visiter les lieux. Dans une partie reculée des jardins, des jeunes filles s’entraînent au tir à l’arc [弓道], et c’est très beau à voir : lenteur des mouvements, concentration, et fulgurance de la flèche qui s’en va vers sa cible.

Le chemin serpente dans les rizières, entre les villages et les canaux. Temples, sanctuaires, tertres funéraires sont autant d’étapes qui se succèdent au fil des kilomètres. Puis les rizières font place à des zones agricoles : on y croise par exemple des champs de melons, ou des vergers où les fameuses pèches blanches d’Okayama mûrissent à l’abri, individuellement protégées par des cloches en papier. La faune est abondante : aigrettes, hérons dans les rizières, grenouilles et libellules au bord du chemin, semi et papillons, quelques grosses araignées par-ci, par là… La dernière étape en arrivant à Soja est très belle, le paysage est dominé par les cinq étages de la pagode du Bichu Kokubunji [備中国分寺].

Au final, une très belle promenade, un parcours qui peut se faire en deux heures, et qui nous en a pris cinq. Mais il y a tant à voir à chaque étape!


Poster un commentaire

Japon, Miyajima : le Daisho-In avant de partir

Avec le mauvais temps de la veille, nous n’avions fait que traverser en vitesse le temple Daisho-In [大聖院], en arrivant au pied du mont Misen [弥山]. Ce matin, il pleut toujours sur Miyajima, mais je veux tout de même faire cette visite avant de quitter l’île. Ce temple bouddhiste, fondé en 806 par Kobo-Daishi [弘法大師] – figure emblématique de l’histoire japonaise – est à voir absolument. La pluie, les nuages bas ajoutent un peu de mystère au lieu, les statues et les plantes suintent d’une humidité palpable, les cimes des montagnes environnantes se perdent dans un dégradé de gris…

Viendra ensuite le moment de prendre le ferry pour quitter Miyajima, et rejoindre Hiroshima.